À propos

Des ressources mises en commun pour la défense de l’environnement au Canada

Le mouvement environnemental canadien doit mettre en œuvre des campagnes plus efficaces, qui mobilisent plus de citoyens issus d'une variété de milieux. Pour y parvenir, les organisations ont besoin de bien connaître l’opinion du public sur divers enjeux environnementaux comme les changements climatiques, les pipelines, la qualité de l’air, la protection des écosystèmes marins et terrestres, les espèces en péril, les parcs, les contaminants, etc.

Les entreprises ont les moyens de commander des sondages à cet effet et utilisent fréquemment les résultats obtenus pour orienter le débat public, trop souvent au détriment de la cause environnementale. Les organismes de bienfaisance et les organismes à but non lucratif n’ont, quant à elles, pas accès aux meilleures données, puisque les gouvernements ne divulguent plus leurs données, et que les sondages commandés expressément s’avèrent coûteux et donnent des résultats très pointus difficiles à interpréter.

EcoAnalytics constitue la solution à ce problème. Formé d’organismes de bienfaisance, d’organismes à but non lucratif et de chercheurs universitaires de premier plan, ce regroupement novateur mène des recherches originales sur un éventail d’enjeux environnementaux et favorise la collaboration aux fins d’une utilisation judicieuse des précieuses données obtenues.

Activités de recherche

Au cours de ses trois premières années, EcoAnalytics a mené cinq grands sondages à l’échelle nationale. Leur particularité : des questions sur un large éventail d’enjeux environnementaux et un examen en profondeur des comportements et des opinions des Canadiens concernant, en particulier, le climat et l’énergie. En savoir plus

Partenaires et abonnés

EcoAnalytics est un regroupement coopératif soutenu par ses partenaires et ses abonnés, ainsi que par ses six généreux membres fondateurs : la fondation de la famille J.W. McConnell, la fondation Metcalf, la North Growth Foundation, la Fondation Familiale Trottier, la Fondation Ivey et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Les organisations, les entreprises et les organismes publics peuvent accéder aux précieuses données d’EcoAnalytics à titre de partenaire ou d’abonné (voir le tableau ci-dessous pour connaître les produits et avantages).

Les partenaires comprennent la Société pour la nature et les parcs du Canada, le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, la Fondation David Suzuki, Ecojustice Canada, l’Ecology Action Centre, Environmental Defence, Équiterre, Greenpeace, Nature Canada, l’Institut Pembina et l’association West Coast Environmental Law.

Produits et avantages Abonné Partenaire
Résultats détaillés sous forme de tableaux croisés (Excel, PDF)
Rapports d’analyse finaux et notes de recherche (PDF)
Téléconférence avec les chercheurs sur les tableaux croisés
Possibilité de donner ses commentaires aux chercheurs
Webinaire sur l’analyse des résultats avant la diffusion des résultats
Autorisation d’utiliser les infographies
Possibilité de donner ses commentaires sur les modules omnibus du sondage « Panorama » et du sondage du printemps (sections 3 et 4)
Obtention, sur demande, de tableaux croisés et de graphiques
Possibilité de donner ses commentaires sur les modules de suivi et les modules thématiques du sondage « Panorama » et du sondage du printemps (sections 1 et 2)
Siège sur le comité exécutif

Devenez partenaire ou abonné dès aujourd’hui 

Crédits photo :
Andrew Wright ©

Équipe

James Boothroyd

Directeur du projét

James, ancien journaliste, consultant dans le domaine des communications versé dans le mouvement environnementaliste au Canada et la santé publique à l’international, est un cofondateur d’EcoAnalytics. À titre de directeur de Boothroyd Communications (depuis 2012), il a collaboré avec plusieurs des plus importants groupes de défense de l’environnement au Canada. Il a occupé les postes de directeur des communications pour la Fondation David Suzuki (2010-2012) et de rédacteur et chercheur pour l’Organisation mondiale de la santé et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (2005-2010). Read more about James

Erick Lachapelle

Chercheur principal

Erick est professeur agrégé au département de science politique de l’Université de Montréal. En plus des cours de politique environnementale comparée et de méthodes de recherche qu’il donne à l’UdeM, Erick est le chercheur principal pour divers sondages d’opinion publique d’importance au Canada et à l’international sur des sujets comme le climat, l’énergie et les enjeux environnementaux. Ses travaux portent principalement sur la communication politique, sur les attitudes adoptées par le public face aux enjeux environnementaux et aux risques de ces derniers et sur la manière dont les attitudes du public influencent la prise de décision politique. Les travaux d’Erick ont paru dans différentes publications comme Environmental Politics, Climate Policy, Energy Policy, Global Environmental Politics et Policy Studies Journal. Read more about Erick

Louise Comeau

Associée de recherche

Louise est chercheure et professeure à l'Université du Nouveau-Brunswick et propriétaire d'Iris Communications. Tout son travail est axé sur l'avancement des solutions au changement climatique. Elle a un doctorat en gestion de l'environnement (UNB, 2014) et une maîtrise en éducation et communication environnementales (Royal Roads University, 2008). Sa recherche couvre la politique d'atténuation et d'adaptation au changement climatique; éducation et communication environnementales; éthique environnementale; les comportements pro-environnementaux; et la sociologie de l'énergie, l'alphabétisation énergétique et le changement climatique. Elle possède également une vaste expérience dans le secteur sans but lucratif, et a siégé aux comités et délégations fédéraux et provinciaux sur les changements climatiques, notamment le Groupe d’experts sur les résultats de l’adaptation et de la résilience aux changements climatiques. Louise a également été honorée avec deux médailles de citoyenneté du jubilé de la reine.

Marjolaine Martel-Morin

Associée de recherche

Marjolaine est candidate au doctorat en science politique à l'Université de Montréal et co-auteure de plusieurs rapports publiés par EcoAnalytics. Ces recherches portent sur la communication et la psychologie en matière de changements climatiques, en particulier sur les effets qu'ont les stratégies de cadrage sur différents segments de la population. Dans le cadre de ses travaux, elle s'intéresse de près à l'analyse quantitative et à l'application des principes de marketing social, tels que la segmentation de l'audience, à la communication sur les changements climatiques.

Lori Thorlakson

Conseillère à la recherche

Lori Thorlakson est professeure de sciences politiques à l’Université d’Alberta. Pre Thorlakson détient une maîtrise et un doctorat de la London School of Economics. Dre Thorlakson est cochercheuse principale (avec Melanee Thomas, de l’Université de Calgary) d’un projet de l’initiative Future Energy Systems, soit le Political Pathways of Energy Transition. De plus, elle mène un projet financé par le CRSNG sur les aspects politiques de la transformation du réseau électrique. Les recherches de la Dre Thorlakson portent sur les problèmes posés par la concurrence entre les partis et la représentation dans des systèmes à paliers multiples, dont les fédérations et l’Union européenne. Elle étudie l’organisation des partis, le changement des systèmes des partis et le comportement des électeurs, ainsi que la façon dont ces trois dimensions de la concurrence politique se combinent pour façonner la nature de la représentation dans les états démocratiques. Elle participe aussi à des recherches qui évaluent les effets de l’UE sur le développement démocratique, plus précisément dans des états anciennement communistes, et examine le développement du Parlement européen et de la représentation dans l’UE. Read more about Lori

Mark Purdon

Conseiller à la recherche

Dr Mark Purdon est professeur adjoint à l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal, où il a récemment été nommé titulaire de la Chaire de recherche sur la décarbonisation. Il a effectué des recherches postdoctorales à la London School of Economics et dirige le Partenariat de recherche conjoint sur le climat et les transports, financé par le CRSH. Expert en politique environnementale comparée, il s’intéresse à la relation entre les politiques sur les changements climatiques et l’économie politique. De plus, il détient une vaste expérience de recherche dans les pays en développement et les pays développés. Il est aussi le directeur général de l’Institut québécois du carbone, une organisation de recherche sur la décarbonisation et l’atténuation des changements climatiques. En savoir plus sur Mark

Melanee Thomas

Conseillère à la recherche

Melanee Thomas est professeure agrégée de sciences politiques à l’Université de Calgary. Son champ de recherche est les causes et les conséquences des inégalités politiques fondées sur le genre, et plus particulièrement les attitudes et les comportements politiques. Elle mène ses recherches sur plusieurs fronts, notamment la façon dont le racisme envers les Autochtones, l’opinion publique, la trame narrative des élites et le fédéralisme façonnent les efforts du Canada pour faire la transition des énergies fossiles aux énergies renouvelables. Read more about Melanee

David Tindall

Conseiller à la recherche

David B. Tindall est professeur de sociologie à l’Université de la Colombie-Britannique. Il étudie les opinions sur les problèmes environnementaux, dont la foresterie, la conservation de la nature, les pêcheries et les changements climatiques. Un des points centraux de ses recherches a été les mouvements environnementaux de la Colombie-Britannique et du Canada en entier ainsi que les relations réciproques entre les réseaux sociaux, la désignation des mouvements et la participation. Ses recherches actuelles ont pour objet les aspects sociologiques des points de vue sur les changements climatiques au Canada, notamment les perceptions des changements climatiques et de la justice climatique et les processus sociaux qui influent sur les politiques. En 2018, il a aussi agi à titre de conseiller pour le compte d’EcoAnalytics dans le cadre de sa demande acceptée de subvention auprès du CRSH. En savoir plus sur David Read more about David

Ingrid Waldron

Conseillère à la recherche

Ingrid Waldron est professeure et titulaire de la Chaire de recherche HOPE en paix et en santé du programme de paix mondiale et de justice sociale du Département d’histoire de l’Université McMaster. Fondatrice et directrice du Environmental Noxiousness, Racial Inequities Community Health Project (le projet ENRICH), elle est connue en tant qu’autrice de There’s Something in the Water: Environmental Racism in Indigenous and Black Communities, le livre sur lequel se fonde le documentaire Netflix de 2020, qu’elle a coproduit avec l’acteur Elliot Page. Avec la députée Leonore Zann, Pre Waldron a été le fer de lance de l’appui à la stratégie nationale relative au racisme environnemental et à la justice environnementale (projet de loi C-230).